Lingerie de marque ou bon marché ?

Le savoir-faire français n’est plus à défendre, leader mondial en matière de création de dentelle, de sous-vêtements féminins et autres nuisettes, il est pourtant bientôt devancé par un marché beaucoup plus alléchant pour les consommatrices dont le budget s’amincit en temps de crise. Les chaînes spécialisées et la grande distribution ont dévoré petit à petit les grandes marques françaises puisqu’ils réalisent 41% des ventes de lingeries à eux seuls, en 2011.

Le renouveau du marché de la lingerie

En 2011, c’est la marque Etam qui est largement plébiscitée par les consommatrices françaises. Selon une étude néerlandaise conduite par le cabinet Q&A Research and Consultancy, la marque remplit le mieux des critères tels que le service et l’amabilité, l’innovation ou encore le rapport qualité /prix. Et c’est d’ailleurs sans doute ce dernier point qui retient votre attention puisque si l’on compare les chiffres: un soutien gorge de grande marque (Aubade, Lise Charmel, Chantelle, etc.) oscille entre 60 et 100 € pièce contre seulement 15 ou 20€ maximum chez les distributeurs comme Etam ou Darjeeling.

En matière de vente en ligne, là aussi les choses évoluent assez vite. Jusqu’à il y a environ dix ans, le marché des distributeurs et détaillants multi-marques tenaient la marge des vendeurs de lingerie. Aujourd’hui, la vente en ligne représente 13% des ventes, contre 11% pour ces revendeurs. Le marché est comparable puisque l’on trouve autant de marques de lingerie et de produits différents sur internet comme dans ces magasins: Anaïs, Leg Avenue, Bomb Girl, Obsessive, Hustler, etc. A l’exception près que la vente en ligne reste confidentielle et démocratise les grandes tailles ainsi que la lingerie sexy.

Les grandes marques à l’étranger

Ajouté à cela: les délocalisations de masses ou le rachat de quelques grandes marques françaises qui faisaient la renommée mondiale de notre savoir-faire, ont aidé à transformer ce marché. Les consommatrices sont parfois perdues entre un dessous Aubade et un ensemble de chez Princesse Tam-tam. Le premier se veut haut de gamme tandis que le deuxième coûte près de 2 fois moins cher. Pourtant tout deux sont fabriqués en Tunisie où le salaire d’une employée ne dépasse pas 200€.
Les grandes marques françaises s’exportent également un maximum, en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon et Corée du Sud. Toutefois, les consommatrices françaises restent les plus gourmandes de dessous. Puisque elles dépensent en moyenne 97€, soit près de 20% de leur budget vêtement par an. Voir l’étude sur les ventes de lingerie en France datant de 2011.

Mesdames, même si le choix est difficile, sachez que vous pouvez toujours acheter français chez Orcanta par exemple! Ou bien en suivant des ventes à domicile organisées sur internet !

 

 

Auteur de l'article

1 Commentaire to “Lingerie de marque ou bon marché ?”

  1. Lingerie pas cher dit :

    Merci pour ce très bon article qui me conforte dans mes choix… je n’achète que des ensembles autour de 20€ et ils ne bougent pas avec le temps.

adipiscing Aenean amet, et, accumsan Lorem non