Les points forts de la lingerie de grandes marques

Quand on voit la différence de prix entre un soutien-gorge vendu en grandes surfaces ou sur les marchés (8 à 35€), et un modèle vendu dans une boutique de lingerie fine (60 à 90€ voire bien plus !), on se demande ce qui explique et justifie un tel écart.
Les coûts de la main d’œuvre explique une petite partie, mais seulement une petite, car cela fait bien longtemps que les plus grandes marques françaises ne fabriquent plus en France mais plutôt en Tunisie ou en Asie, tout comme les marques de grande consommation.

Tout d’abord, ils sont composés de matériaux précieux et de grande qualité. Là où l’on aura un peu de dentelle de Calais en finition sur les bordures d’un soutien-gorge bon marché, on peut avoir l’intégralité d’un modèle de marque composé de dentelle de Calais (comme sur le soutien-gorge de la marque Lou Paris en photo). Entre 2 cm² de tissu et 20 cm², le prix varie grandement à la fin. De la même manière, les bretelles et le tour de dos sont toujours travaillés sur des modèles de marques, alors que pour les soutiens-gorge moins chers, ce sont souvent uniquement les bonnets qui ont du style.

Ils sont également des spécificités « techniques » qui ont un coût. Par exemple des bretelles de bonne qualité, qui ne glissent pas sur les épaules et ne se détendent pas beaucoup à l’usage, ou alors des armatures très confortables, qui ne risquent pas de sortir de leur axe et de blesser la poitrine, ou encore un tour de dos qui se détend bien moins vite que ceux des soutiens-gorge moyen de gamme. Globalement, on peut dire qu’ils permettent d’éviter le choix cornélien entre confort et style. Même avec du style, ils savent rester confortable.

Enfin, on paye bien sûr le travail des designers comme pour tous les articles de marque, c’est-à-dire l’originalité, le style, l’accord avec la mode, qui font qu’une marque comme Aubade par exemple reste si réputée année après année.

Si vous aimez la lingerie de marque, vous pouvez faire baisser un peu l’addition en achetant pendant les soldes ou bien sur Internet où les prix sont plus serrés qu’en boutique.

Auteur de l'article

libero consectetur Aliquam commodo neque. id, libero pulvinar dictum ut