Les différents régimes qui fonctionnent

Redéfinir sa silhouette dans le temps

Slim fast, repas hyper protéiné, pack minceur, sachet lyophilisé, autant de mots qui font défaut à notre mondialement célèbre, gastronomie française. Si l’envie de perdre du poids est un facteur qui peut être motivant pour rééduquer sa manière de manger, appréhender les repas et se remettre au sport, le régime doit toujours s’effectuer dans le respect de l’organisme en suivant des règles simples qui n’altèrent pas pour autant la consommation de produits du terroir, au contraire !

Pourquoi maigrir ?

Les premières questions que vous devez vous poser avant d’envisager un programme minceur sont celles-ci: pourquoi je souhaite perdre du poids? Quel est mon objectif? Mon organisme en a-t-il besoin? Ce questionnement est indispensable pour ne pas rentrer dans une spirale que l’on pourrait qualifier d’effet de mode. La beauté mannequin presque « cadavérique » plébiscitée depuis de nombreuses années est devenue le modèle de milliers de femmes qui se sentent engoncées à tort, à cause d’une fausse image véhiculée. En effet, chaque organisme possède une carte alimentaire qui lui est propre. Certains plus graisseux que d’autres, à certains endroits. Mais cela, on ne le choisit pas!

Le régime peut être alors une solution s’il est bien encadré et surtout compris par le sujet. Il n’y a pas de modèle type à atteindre et chaque corps à donc ses limites. Perdre 60 kilos est possible par de nombreuses méthodes, en revanche, un organisme de nature généreuse aura tendance par lui même à re stocker au moindre écart et ce, tout au long de sa vie ! Il faut donc comprendre son corps et se rééduquer en conséquence, en s’aidant d’un médecin et d’une méthode saine, limitant les carences.

Les méthodes efficaces

La « malbouffe » est surement aussi dangereuse pour notre gastronomie et notre corps, que les régimes faisant appel à des produits peu ragoutants. Vos nouvelles habitudes doivent donc avant tout vous permettre de faire un grand tri dans votre garde manger. Les boissons gazeuses sucrées, crème glacées à base de crème fraiche, ou encore sauce industrielles type mayonnaise sont des ennemis au même titre que les sachets minceurs! Le manque de temps vous envahit peut-être, mais réaliser des produits « maison » est pourtant bien moins fastidieux qu’il n’y paraît, et surement moins nocif pour votre corps, lorsque vous aurez besoin de vous faire plaisir!

Avec le régime Dukan, célèbre depuis quelques années, vous aurez en effet quelques repas dit « relache » où vous pourrez alors manger ce que vous voulez. Cette technique d’amincissement s’effectue en plusieurs phases. Dans la première, on oublie tous les légumes et tous les fruits. Beaucoup de protéines et donc beaucoup de viandes, et même du fromage! L’occasion pour vous de redécouvrir des produits frais. On réintroduit ensuite les légumes à petites doses. Le problème vient alors avec la phase dite de « stabilisation ». C’est souvent le problème de tous les régimes, et particulièrement de Dukan. Maigrir vite, certes. Mais regrossir à vitesse grand V et parfois plus que raison: c’est le risque encouru !

Le Dr. Cohen privilégie lui une technique qu’il qualifie de « sincère ». Là où la plupart des régimes accentuent les carences, comme c’est le cas avec le manque considérable de fibres dans la technique Dukan, le régime Cohen s’axe sur trois points qui sont essentiels: manger moins, manger mieux, bouger plus. Ces mots d’ordre viennent s’adapter à chaque patient. Selon son origine géographique et culturelle, ses facteurs économiques, son éducation alimentaire, etc.

Manger, Bouger !

On ne le dira jamais assez, pour persister face à l’après régime: faites du sport! Et n’attendez surtout pas d’avoir fini votre programme. Faire de l’exercice donne faim et c’est donc normal de manger plus. Ainsi, trouver un régime qui laisse place au fromage blanc/yahourt nature, au blanc de poulet/boîte de thon. Ces produits protéinés et riches en calcium, et qui peuvent être trouvés frais au marché, vous aideront à puiser dans vos réserves graisseuses et non dans les muscles, quand vous effectuerez de l’exercice. La meilleure des techniques pour nous: c’est donc de se constituer un programme sportif, avec des efforts cardio-vaculaires (course, vélo, natation) de manière régulière, 2 à 4 fois par semaine. Avec ceci, éliminez simplement les produits saturés en gras comme les sucreries/sauces industrielles/gâteaux apéritifs. Remplacez le tout par des protéines, des laitages et des fruits!

Enfin, rien ne sert de se priver, lorsque l’on fait du sport régulièrement: le vendredi ou samedi soir peut être synonyme de relache complète autour d’une « bonne bouffe » !

 

 

Partagez !

Auteur de l'article

Étudiant en école de journalisme, je me plais à diversifier les thématiques de mes articles à travers un panel de plusieurs supports sur lesquels je prend plaisir à écrire.