Si on apprenait comment motiver les enfants

Plusieurs techniques permettent de trouver ce qui motive un enfant et le pousser à s’accomplir dans une tâche avec motivation. La contrainte, ça ne fonctionne pas toujours. À tout âge, la motivation est un facteur essentiel pour réussir à accomplir une tâche. De nos jours, beaucoup de parents se plaignent du manque de motivation de leurs enfants : « Il ne fait aucun effort », « Il abandonne à la moindre difficulté »… Un enfant, lorsqu’il n’est pas suffisamment motivé, a beaucoup de mal à venir à bout d’une activité qu’on lui assigne. Peu de parents et d’éducateurs le savent mais il existe plusieurs façons d’inciter un enfant à réaliser une tâche et ce, même en sachant qu’il s’agit d’une activité qui ne l’intéresse pas forcément.

Tout d’abord, il faut savoir que la motivation, l’enthousiasme et la persévérance ne peuvent résulter que d’un choix librement consenti venant du sujet. On comprend donc que la contrainte n’est pas efficace. Aussi, lorsqu’un enfant doit faire quelque chose, il faut l’aider à comprendre pourquoi il doit le faire, quel est l’objectif à atteindre et comment il doit s’y prendre ? Par ailleurs, il faut l’aider à identifier ses propres choix concernant sa méthode de travail ou d’apprentissage. Pour motiver un enfant, il faut le rendre plus actif ! Les cours magistraux ne portent pas leurs fruits car ils ennuient vite ; sans oublier que la démotivation et la passivité vont de pair. Par contre, une approche par « travaux pratiques » implique plus un enfant. En éducation, il faut sortir les enfants de la léthargie.

Quelques conseils pour augmenter la motivation d’un enfant

Le site Newmanity nous livre dix manières d’accroître la motivation chez un enfant. Tout d’abord, il est primordial d’encourager la découverte par la recherche personnelle. Lorsqu’on propose une activité à un enfant, il faut lui expliquer le « pourquoi » des apprentissages proposés, les objectifs, mais aussi les bénéfices à long terme. Par ailleurs, il faut l’aider à avoir des prises de conscience ; lui montrer quelles sont ses responsabilités par rapport à une tâche donnée.

Quand un enfant fait des progrès, il faut le féliciter et lui offrir un soutien constant. S’il fait des erreurs, il ne faut surtout pas le rabaisser. Au contraire, il est important de l’encourager et de minimiser les manquements. Pour motiver des enfants, il faut varier les méthodes de travail. On peut alors tenter des approches moins conventionnelles et privilégier les méthodes par le mouvement, l’environnement musical, le changement de cadre… Il faut également favoriser le travail de groupe tout en s’assurant que l’environnement social soit intégratif.

Attention ! Il ne faut pas oublier que tous les enfants ne réfléchissent pas de la même manière et n’ont pas tous le même rythme d’assimilation. Un bon éducateur doit savoir accepter les différences.

Pour conscientiser un enfant, il est intéressant de lui demander de s’autoévaluer. On peut le faire par groupe ou individuellement. L’exercice est simple: on lui demande d’écrire sur un papier quel est son objectif par rapport à une tâche donnée, quelle est la méthode qu’il va utiliser pour en venir à bout, les résultats qu’ils pourraient éventuellement obtenir et les points sur lesquels il devrait se concentrer.

Pour donner de la motivation, vous l’aurez compris, il faut travailler l’éducation, ce n’est pas un juste jeu d’improvisation successive.

Partagez !

Auteur de l'article

Britannique d'origine, je suis venu habiter en France très jeune car j'adore ce pays. J'ai travaillé dans la mode et le prêt à porter hommes & femmes jusqu'à maintenant et c'est un vrai plaisir pour moi. Aujourd'hui, je réalise mon autre passion, l'écriture. C'est ainsi que j'use ma plume sur ActuFemme. Suivez-moi sur Google+