La gueule de bois : comment l’éviter après une fête ?

Il n’est pas toujours évident d’affronter le réveil, avec une gueule de bois. Conséquences d’une soirée arrosée, les hauts le cœur, les maux de tête et la sensibilité à fleurs de peau peuvent très bien se gérer. Voici quelques astuces pour se remettre des excès de la veille, et entamer sa journée comme si de rien n’était.

Évacuer les toxines

En buvant beaucoup d’eau, on réhydrate son corps tout en éliminant les excès d’alcool par la voie des reins. La boisson nous vide de 10 % de notre apport en eau, puisque l’alcool cherche à s’évacuer et emporte avec lui notre réserve hydrique. En diminuant le taux d’alcoolémie dans notre organisme, on aide notre corps à maitriser ses réactions défensives. Les plus futés alternent alors la boisson avec l’eau pour contrôler le volume d’alcool qu’ils ingèrent. Ainsi, ils parviennent également à retarder l’état d’ivresse et à mieux profiter de la soirée. Il faut garder à l’esprit que 3 à 4 verres d’alcool nous font perdre près d’un litre d’eau.

Comme l’alcool acidifie l’estomac, il faut privilégier les eaux riches en bicarbonates aptes à neutraliser les acides. C’est un effet secondaire en moins, surtout au réveil, quand on a la sensation qu’on va régurgiter tout notre repas de la veille.

Savoir doser ce qu’on boit

Faire la fête ne signifie pas qu’on doit boire de tout. Si on est un adepte des alcools forts, il ne faut pas en boire l’estomac vide. En proscrivant les mélanges incongrus entre apéritifs et digestifs, on évite de faire grimper rapidement le taux d’alcool dans le sang. On peut parfaitement échapper à la gueule de bois, le lendemain d’une soirée arrosée, si on sait contrôler la dose d’alcool ingérée en la buvant de la bonne façon. Dans tous les cas, la modération est de mise. À ce propos, certaines personnes croient échapper aux matins difficiles en commençant le réveil par un autre verre. Loin d’être une solution, cette habitude risque d’ouvrir la voie à la dépendance, sur le long terme.

Le vin blanc peut aussi causer des réactions chez certaines personnes. Si on a l’impression d’avoir des maux de tête, caractéristiques à des cheveux qui tirent après avoir bu du vin blanc, il faut commencer à s’en passer. Ce signe montre clairement, une sensibilité à ce type de vin.

Ce qu’il faut éviter

Nombreux sont ceux qui veulent à tout prix se réveiller sans douleur, au point de mélanger alcool et médicament. Les antalgiques comme les aspirines et ibuprofènes ne font qu’aggraver la situation et ralentir les fonctions d’élimination de l’organisme. Le foie ayant déjà beaucoup à éliminer, les médicaments ne feront que l’alourdir et accentuer les maux d’estomac. Le mal de tête au réveil se gère mieux avec les compléments homéopathiques comme Nux vomica ou, à la limite, du paracétamol. L’envie de vomir est une réaction physiologique du corps qui veut évacuer ce qu’il ne supporte pas. Aussi, si l’envie de vomir vient, il vaut mieux ne pas se retenir.

Partagez !

Auteur de l'article

Britannique d'origine, je suis venu habiter en France très jeune car j'adore ce pays. J'ai travaillé dans la mode et le prêt à porter hommes & femmes jusqu'à maintenant et c'est un vrai plaisir pour moi. Aujourd'hui, je réalise mon autre passion, l'écriture. C'est ainsi que j'use ma plume sur ActuFemme. Suivez-moi sur Google+