La consommation de thé peut modifier les gènes chez la femme

the2Le thé, une boisson préférée par un bon nombre de gens et surtout les femmes. Récemment, une étude faite à l’Université d’Uppsala en Suède par la chercheuse Weronica Ek a confirmé que les activités génétiques d’une femme qui boit du thé peuvent être modifiées.

L’effet du thé sur les gènes féminins

Durant l’étude menée par Weronica Ek et ses collègues, l’analyse était établie avec des femmes et des hommes, mais aussi avec des buveurs de café et de thé. Les femmes boivent plus de thé que les hommes et à l’issu de cette étude le thé noir était le plus consommé par les 3 100 participants. C’est connu que le mode de vie et le facteur de l’environnement comme l’exposition aux produits chimiques, le choix de la nourriture ou le tabagisme peuvent conduire à des mutations épigénétiques. Pour les femmes, la consommation de thé influe, en partie, le métabolisme de l’hormone œstrogène. Au final, le résultat publié par la revue Human Molecular Genetics le 23 mai 2017 a mentionné que le thé peut affecter l’expression de l’ADN chez la femme et non chez les hommes.

Les vertus du thé

Le thé est la boisson la plus consommée dans le monde après l’eau plate. Et pour les scientifiques, le thé possède une bonne réputation qui affecte la santé humaine. Pour le corps humain en entier, il permet de combattre de nombreuses maladies grâce à sa substance protectrice « polyphénol ». Cette substance est connue pour son action antioxydante qui élimine la formation de radicaux libres dans l’organisme. Plus encore, le thé diminue le risque de cancer, surtout le cancer des seins chez les femmes. Pour le cœur, il prévient les maladies cardiovasculaires, dont la limitation de formation de plaques d’athérome. Le thé aussi est un « antistress », car le fait de boire du thé chaud permet de lutter contre la contraction des vaisseaux sanguins, ce qui favorise la stabilité de la tension artérielle. Consommer cette boisson d’une manière modérée accroît la vigilance lors d’un coup de fatigue. Beaucoup d’études ont montré que le thé comme le café agissent sur le métabolisme humain. Donc en buvant du thé ou du café vous pouvez supprimer la progression de tumeurs ou encore diminuer des inflammations. Mais pour le thé, c’est confirmé que pour les femmes, il apporte des changements épigénétiques (modifications chimiques au niveau des gènes).

Mesdames, une fois passées sur vos lèvres, le thé peut apporter des changements à vos gènes. Pour de ce qui est sain ou pas, cette étude ne l’a pas confirmé. Les autres recherches en cours vont confirmer les apports du thé sur notre santé au complet. Mais pour le thé, c’est prouvé que les catéchines du thé vert et le théaflavines du thé noir mènent à des changements épigénétiques.

Partagez !

Auteur de l'article